POESIE

???????La mer pousse une vaste plainte

Se tord et se roule avec bruit,

Ainsi qu’une géante enceinte

Qui des grandes douleurs atteinte,

Ne pourrait pas donner son fruit;LARMOR novembre 2012 031

Et sa pleine rondeur se lève

Et s’abaisse avec désespoir.

Mais elle a des heures de trêve;

Alors sous l’azur elle rêve,

Calme et lisse comme un miroirbateaux 007

Ses pieds caressent les empires,

Ses mains soutiennent les vaisseaux,

Elle rit aux moindres zéphires,

Et les cordages sont ses lyres,

Et les hunes sont des berceaux.bateaux 012

Elle dit au marin:  » Pardonne

Si mon tourment te fait mourir;

Hélas! Je sens que je suis bonne,

Mais je souffre et ne vois personne

D’assez fort pour me secourir! « ???????

Puis elle s’enfle encor, se creuse

Et gémit dans sa profondeur;

Telle, en sa force douloureuse,

Une grande âme malheureuse

Qu’isole sa propre grandeur!

 

René-François Sully Prudhomme.       La Mer  (1869)

Sully Prudhomme, de son vrai nom René Armand François Prudhomme est né à Paris le 16 mars 1839, fils de commerçants il fait ses études au lycée Bonaparte. En 1865 Stances et poèmes est son premier recueil qui remarqué par Sainte Beuve lance la carrière du jeune poète. En 1881 il est élu à l’Académie Française; le 10 décembre 1901 il est le premier écrivain français à recevoir le prix Nobel de littérature. Avec José-Maria de Hérédia et Léon Dierx il crée la société des poètes français. Très malade il décède le 6 septembre 1907 à Châtenay- Malabry et est inhumé au cimetière du Père-Lachaise.

 

 

 

Publicités

A propos francoisclaude

J'aime beaucoup voyager, en France comme à l'étranger et lors de ces déplacements, j'essaie de faire de bonnes photos et vidéos.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour POESIE

  1. vavadu92 dit :

    Coucou Claude
    Joli poème..
    J’aime me balader au bord de la mer mais je n’aime pas nager dedans j’ai peur..
    Bonne journée a toi. Fait frisquette
    Gros bisous

  2. Bonjour VAVA, la mer a inspiré bien des poètes, il est vrai que cette immensité si mystérieuse nous invite à la réflexion. De quoi as tu peur en te baignant en mer, d’être pinçée par un crabe ou bouffée par un requin? Bon weekend et grosses bises.

  3. kmaidy2 dit :

    bonjour Claude,
    en lisant ce poeme, j’entends presque la mer se plaindre,
    c’est un beau spectacle, la mer déchaïnée, en colère !!!
    c’est surtout l’air marin qui me manque ….
    bises et bonne fin de semaine !!!

    • Bonjour Maïdy, à moi aussi la mer me manque, c’est pourquoi j’y retourne le plus souvent possible,chaque saison de l’année nous offre un spectacle différent qui va de la chaude plénitude de l’été à la froide colère de l’hiver et chaque jour et chaque marée est une autre image d’un même paysage. Bon dimanche et grosses bises.

  4. linarella dit :

    Bonjour Claude très belle Poésie 🙂 je te souhaite un bon week-end Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s