QUIMPERLE EN BRETAGNE SUD

quimperlé 017Le nom breton de cette ville est Kemperle, il provient du mot kember qui signifie confluent et de Ellé nom d’une rivière qui avec l’Isole mélangent leurs eaux pour former la Laïta,une grande ria d’une quinzaine de kilomètres qui rejoint l’Atlantique au Pouldu et qui sépare le Finistère du Morbihan; grâce à la Laïta Quimperlé fut longtemps un port maritime de commerce, il n’accueille plus maintenant que des navires de plaisance. Quimperlé défraie maintenant la chronique avec les crues de la Laïta qui inondent les quais de la basse ville.quimperlé 001

L’abbaye bénédictine de Sainte-Croix a été fondée au moyen-âge par le comte de Cornouaille Alain Canhiart, c’est le noyau originel de l’agglomération que nous connaissons aujourd’hui; l’église abbatiale Sainte-Croix offre des particularités surprenantes, son plan circulaire est le même que celui de l’église du Saint Sépulcre de Jérusalem et prend la forme de la croix grecque, c’est l’église romane à plan centré la plus haute de France. En mars 1862 l’effondrement du clocher a entrainé la destruction d’une partie de l’église, fort heureusement le choeur des moines ainsi que la crypte sont restés intacts.quimperlé 004

L’église renferme un riche mobilier dont une mise au tombeau que l’on estime être la plus ancienne de Bretagne puisque érigée vers 1500 dans l’ancienne église des dominicains aujourd’hui disparue. Pendant 85 ans ce chef d’oeuvre du moyen-âge a été abandonné aux intempéries et au vandalisme dans un lieu publique avant d’être sauvé de la destruction par son installation dans l’abbatiale, ce qui explique l’importante dégradation de cet ensemble sépulcral où le gisant du Christ est entouré de sept personnages.quimperlé 003

Le retable renaissance en calcaire charentais est l’oeuvre de sculpteurs inconnus, peut être d’origine italienne. Placé à l’origine face à l’entrée principale de l’église abbatiale,il est déplacé 190 ans plus tard pour trouver sa place actuelle.

Avec en son centre un Christ en majesté, le retable regroupe sur cinq registres les personnages de l’ancien testament, les évangélistes ainsi que les apôtres .quimperlé 011

Au sortir de l’abbatiale, en descendant la rue Ellé on aboutit au « pont fleuri » autrefois appelé « Pen-Pont-Ellé », de construction médiévale, sans doute du 15ème siècle, il enjambe l’Ellé et a été jusqu’en 1643 le seul moyen d’accès à Quimperlé depuis l’est de la ville. Après la crue de 1746 les deux arches centrales ébranlées ont été reconstruites. Le pont était défendu autrefois par deux tourelles s’appuyant aux murailles qui ceinturaient la basse ville, transformant celle-ci en ville clause ne s’ouvrant que par trois portes; ces remparts édifiés entre 1250 et 1270 tombèrent en ruines après la guerre de cent ans et furent rasés en 1680.quimperlé 015

Le Présidial a été construit en 1683 pour remplacer la cohue médiévale, c’est l’un des rares monuments historiques de la région à vocation judiciaire, ce bâtiment était le siège du tribunal de la sénéchaussée de Quimperlé, la justice royale y était rendue dans une salle du premier étage, aujourd’hui disparue; de ce Présidial, il ne reste que le perron, escalier à deux volées à belles balustres de granit qui menait à l’auditoire de justice.quimperlé 013

Dans le quartier du Présidial,du 16ème au 19ème siècle, les notables, les officiers des armées et de la marine royale firent construire  par des architectes réputés de Lorient de belles demeures, ces hôtels particuliers  possèdent de grands jardins descendants sur les rivières de l’Isole et de l’Ellé. L’implantation de ce quartier noble s’explique par la proximité du pouvoir politique, administratif et judiciaire.quimperlé 020

 

La maison des archers située dans la très ancienne rue pavée Dom Morice qui présente un bel ensemble architectural du 15ème au 16ème siècle. Au 18ème siècle trois générations de notaires, les Gourhael vivent dans cette demeure transformée au 20ème siècle en école privée puis léguée à la ville de Quimperlé. Construite sur trois niveaux cette maison présente des étages supérieurs en encorbellement sur sablière composés de gracieux entrelacs de bois verticaux et de poteaux raidisseurs disposés en épi dont le dessin ainsi formé est appelé »brin de fougère ».quimperlé 023

L’église Notre Dame de l’Assomption, bâtie au sommet de la colline Saint Michel est le point culminant de la haute ville de Quimperlé et depuis le moyen-âge son centre commerçant et populaire. De style gothique,l’église se dresse imposante,avec sa tour haute de 35 mètres visible de très loin quand on approche Quimperlé. En 1373 en pleine guerre de succession en Bretagne, le plus célèbre des chevaliers , Bertrand Du Guesclin met la ville à sac et pendant la bataille l’édifice est partiellement détruit. La nef date du 13ème siècle et le choeur du 15ème ainsi que le magnifique porche nord reconstruit dans le style gothique flamboyant. La construction de la tour représente un exploit car elle a été élevée sur un rebord de plateau, terrain inconfortable, sans compter qu’avant la révolution elle supportait une flèche de 25 mètres!quimperlé 027

La chapelle Notre Dame des Sept Douleurs , dite chapelle des Ursulines est en haute ville un monument historique du 17ème siècle situé dans un ancien ensemble monastique fondé par une communauté d’ursulines se consacrant à l’éducation des filles. Sa façade datant de 1690 répond aux exigences du style jésuite. Par son élancement et l’harmonie de ses proportions, cette façade est un intéressant exemple de l’architecture des ursulines en Cornouaille. Aujourd’hui cet ensemble monastique est devenu le collège « Jules Ferry ». La chapelle est au centre de l’édifice avec les locaux des religieuses d’un coté et les bâtiments pour l’enseignement de l’autre.

Advertisements

A propos francoisclaude

J'aime beaucoup voyager, en France comme à l'étranger et lors de ces déplacements, j'essaie de faire de bonnes photos et vidéos.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour QUIMPERLE EN BRETAGNE SUD

  1. kmaidy2 dit :

    l’air iodé de la bretagne me manque bien souvent,
    et les crêperies aussi ….
    mais loin de l’alsace la bretagne, à l’opposé ….
    merci pour la promenade !!!
    bises et bonne semaine à toi Claude !!!

  2. Oui il y a la distance et l’axe est-ouest n’est pas pratique, ni par la route ni par le rail, moi je vais y aller pour le festival interceltique à Lorient. Bonne semaine, bises.

  3. kmaidy2 dit :

    profites en bien de ce festival interceltique Claude !!!
    j’ai été à quimperlé avec mes parents, il y a bien longtemps, et j’en avais rapporté de la jolie vaisselle bien de là bas !!!
    bises et bonne fin de semaine à toi !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s