LA BASE DE SOUS-MARINS DE LORIENT

Base sous marine Lorient 2015 015Juin 1940 Pétain signe la capitulation de la France, les troupes allemandes envahissent notre pays, Hitler doit maintenant s’attaquer à l’Angleterre et pour commencer, en faire le blocus en utilisant sa flotte de sous-marins, (les U boote), commandée par le vice-amiral Karl Dönitz. Sur la façade atlantique française 5 bases devront accueillir  les « Loups gris », surnom donné aux submersibles allemands à cause de leur couleur. En juillet 1940 les premiers U boote arrivent à Lorient et s’amarrent à l’arsenal, le 2 septembre 1940 la flottille est attaquée par la RAF, l’arsenal de Lorient n’offre pas un abri sur.Base sous marine Lorient 2015 013

L’organisation Todt est chargée de construire sur la presqu’île de Kéroman une base-abri qui se révèlera être la plus importante érigée en France au cours de la seconde guerre mondiale, beaucoup plus tard la base des sous-marins nucléaires de L’Ile Longue à Brest lui ravira ce titre. En décembre 1940 la zone de Kéroman est évacuée et toutes les constructions sont rasées, les travaux pourront débuter en février 1941. L’ingénieur Fritz Todt a conçu un plan qui permet la mise à sec des sous-marins en construisant 2 dombunkers en vis à vis séparés par une vaste plateforme.Base sous marine Lorient 2015 006 Le premier bloc K1 (K pour Kéroman) est construit en 8 mois,de février à septembre 1941, il comporte 5 alvéoles dont une s’ouvre sur la mer et le deuxième bloc (K2) est construit de mai à décembre 1941, il compte 7 alvéoles.Base sous marine Lorient 2015 001

 

 

La manoeuvre de mise à sec consiste à faire pénétrer  le sous-marin dans l’alvéole ouverte sur la mer, par un système d’écluse et de pompe  l’eau est vidée de l’alvéole pour que la coque repose sur un berceau qui sera tiré sur la plateforme de translation latérale desservant  les 12 alvéoles du K1 et K2. C’est Base sous marine Lorient 2015 010une conception inédite pour une base à sec, le slipway est né, il est maintenant utilisé dans tous les chantiers de construction ou réparations navales.

En octobre 1941 l’entreprise Todt débute la construction d’un troisième bloc, le K3 qui sera terminé en janvier 1943; son usage est différent des K1 et K2, c’est une base à flot qui permet l’entrée et la sortie rapide des bâtiments, sa capacité de stockage est de 13 sous-marins. Long de 138 mètres, large de 170 mètres et haut de 20 mètres 50 le K3 est composé de 7 bassins à flot;Base sous marine Lorient 2015 005 a fin de résister aux bombes les plus puissantes de l’époque, l’épaisseur de son toit « double peau » varie de 7mètres 50 à 9 mètres. Le K3 est relié aux K1 et K2 par un tunnel qui permet l’alimentation en fluides nécessaires à l’activité de la base qui, et tout particulièrement le K3, abrita hommes et matériel durant le siège de la poche de Lorient jusqu’au 10 mai 1945, date de la reddition du commandement allemand.Base sous marine Lorient 2015 013 Deux blocs complémentaires à la base à sec  étaient prévus pour abriter 24 sous-marins, ce K4 resteras inachevé en avril 1944 par manque de matériaux et aussi à cause de l’imminence du débarquement allié; seul ne subsiste aujourd’hui que le mur latéral de la future gare de la desserte ferroviaire du K3. Entre février 1941 et janvier 1943, 15.000 ouvriers ont construit ce complexe militaire qui représente un million de mètres cubes de béton armé. La construction de cette base a entrainé la destruction de Lorient; en septembre 1940 la RAF vise l’arsenal et attaque la ville avec des bombes incendiaires, en 1943 huit bombardements ravagent le centre ville.Base sous marine Lorient 2015 005En 1945 la marine nationale française prend possession des bâtiments, en 1946 la base de Kéroman est baptisée du nom de l’ingénieur général Jacques Stosskopf, ancien chef de la section des constructions neuves de l’arsenal de Lorient qui pendant l’occupation fournissait des renseignements sur l’activité stratégique de la base à un réseau de résistance. Démasqué par l’occupant il fut déporté et exécuté par les nazis le premier septembre 1944 au camp du Struthof.Base sous marine Lorient 2015 008

Advertisements

A propos francoisclaude

J'aime beaucoup voyager, en France comme à l'étranger et lors de ces déplacements, j'essaie de faire de bonnes photos et vidéos.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour LA BASE DE SOUS-MARINS DE LORIENT

  1. vavadu92 dit :

    Contente de te retrouver mon petit Claude 🙂
    Intéressant ce billet
    Gros bisous

  2. kmaidy2 dit :

    coucou Claude,
    que de tristes souvenirs ….
    Si seulement il n’y avait plus de guerre à l’avenir,
    nous rêvons tous tellement de paix !!!
    gros bisous pour toi Claude !!!

  3. Tu as raison, plus de guerre, mais il faut conserver ces témoins pour que les générations futures puissent toucher du doigt les horreurs commises, je pense tout particulièrement au village d’Oradour anéanti par les SS, à Lorient ce sont les alliés qui ont fait un grand nombre de morts parmi la population civile.

  4. kmaidy2 dit :

    bonsoir Claude,
    oui, quelle triste histoire gravée dans les mémoires …
    c’est certain il faut conserver afin que ces horreurs ne se reproduisent plus jamais …
    Mais tu vois l’homme continue a vouloir conquérir … sans scrupule ….
    même au détriment des autres , comme si une vie humaine n’avait plus de valeur !!!
    Bisous et bonne semaine à toi !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s