MONTMARTRE PARIS QUE J’AIME

montmartre 002La butte Montmartre est le point culminant de Paris avec ses 130 mètres de hauteur et la basilique du Sacré Coeur qui domine la ville. Il y a très longtemps que les Dieux ont investi la place car à l’époque Gallo-Romaine deux temples furent bâtis, l’un dédié à Mercure, l’autre à Mars ce qui laisse à penser que Montmartre aurait pour origine:  » le mont de Mars  » transformé en:  » mont de martre ( martre=martyr ) ce qui colle bien avec la légende de Saint Denis, premier évêque de Paris décapité sur la colline et qui ramassant sa tête se rendit à pied jusqu’au lieu de sa sépulture, emplacement actuel de la basilique Saint Denis.montmartre 003

Au pied de la butte, arrêtons nous sur la petite place arborée Charles Dullin. Cadet d’une famille de 17 enfants, Charles nait en 1885 à Yenne en Savoie. Après ses études il se rend à Paris pour y entamer une carrière théâtrale qu’il débute en 1903 au théâtre des Gobelins et au Lapin Agile. Après avoir travaillé avec Jacques Copeau et Firmin Gémier, il monte sa propre troupe  » l’Atelier « . Sur cette place en 1822 le » théâtre Montmartre « est inauguré et poursuivra ses représentations jusqu’en 1913 date à la quelle il est transformé en cinéma: « Le Montmartre », son écran brillera jusqu’en 1922, date où Dullin rachète la salle et la baptise  » Théâtre de l’Atelier » qu’il dirigera jusqu’en 1940 avant de le confier à André Barsacq. Charles Dullin est décédé le 11 décembre 1949.montmartre 005

Poursuivons notre chemin jusqu’à la place des Abbesses, plus vaste que la place Charles Dullin mais comme elle arborée, elle a un petit côté provinciale avec ses bancs publiques, son manège enfantin et sa curiosité, la bouche de métro qui ouvre sur la station la plus profonde de Paris et qui est surmontée par l’un des derniers édicules Guimard, ce qui lui vaut une inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1978. L’abri est composé d’un toit en verre soutenu par des bras en fonte moulée, les entourages portent le sigle M pour  » métropolitain « . il ne subsiste plu que 87 abris Guimard à Paris, ils sont tous protégés.montmartre 007

Au nord de la place des Abbesses le square Jehan-Rictus offre aux badauds un espace de verdure et d’ombrage pour se reposer quelques instants en contemplant un curieux mur. Mais qui était Jehan-Rictus? Né le 21 septembre1867 à Boulogne sur Mer, fils de Mandé Delplanque et de Gabrielle Randon, il fut inscrit à l’état civil sous le nom de Gabriel Randon; bien qu’ils n’aient pas  reconnu l’enfant, ses parents se chargèrent de l’élever mais il eut une enfance malheureuse et s’émancipa dès l’âge de 17 ans. A Montmartre il côtoie des artistes et s’essaie à l’écriture de poèmes, il se lie d’amitié avec José-Maria de Hérédia et Albert Samain. Le succès vient quand sous le pseudonyme de Jehan-Rictus il déclama ses poèmes au « Quat’z’arts », un cabaret montmartrois.montmartre 008

Revenons au square et à son mur étrange; le mur « des  je t’aime  » es une oeuvre imaginée par Frédéric Baron et Claire Quito; construit sur une surface de 40m2 il est composé de 612 carreaux en lave émaillée où sont inscrits 311 « je t’aime » en 250 langues. Les éclats de couleur rouge sur la fresque sont sont les morceaux d’un coeur brisé, symbole d’une humanité qui se déchire et que le mur tente de rassembler. Ce monument insolite est dédié à l’amour universel.montmartre 011

Poursuivons notre ascension  de la butte pour arriver à la place Emile Goudeau où planent les ombres de grands peintres, Paul Gauguin, Pablo Picasso, Van Donguen, Modigliani, Le Douanier Rousseau entre autres, tous ces artistes résidèrent au numéro 13 de cette place dans des ateliers d’artiste, cet immeuble fut surnommé  » Le Bateau- Lavoir  » par Max Jacob. A l’origine existait à cet emplacement une guinguette  » Le Poirier sans Pareil « , en 1889 l’endroit est transformé en petits logements ne comportant qu’une seule pièce, en 1892 s’installe le premier locataire, Max Maufra un peintre breton. En 1970 un incendie ravage le Bateau- Lavoir, reconstruit en 1978 il abrite à nouveau des artistes peintres.montmartre 013

L’alimentation en eau du village de Montmartre posait de sérieux problèmes compte tenu de son altitude, en 1835 un premier château d’eau fut construit sous la forme d’une tour octogonale; après une surélévation en 1865 il fut alimenté par les eaux de la Dhuys. La façade donnant sur la place Jean Baptiste Clément est de style renaissance, quelques marches dans un jardinet fleuri donne accès à une niche en hémicycle qui abrite une superbe urne en bronze. Sur le fronton une plaque de marbre gravée rappelle les origines de la construction que l’on doit à l’architecte Titeux de Fresnoy. Les sculptures du fronton et de la façade sont attribués à Bandeville.montmartre 017

La maison qui abrite aujourd’hui  » La Bonne Franquette  » date probablement de l’époque de la reconstruction de Montmartre après le grand incendie de 1559. Quand cette auberge était fréquentée par Pissaro, Sisley, Cézanne, Ttoulouse-Lautrec, Renoir, Zola, elle s’appelait  » Le Billard en Bois « , jeu qui consistait à pousser un palais à l’aide d’une canne de billard pour renverser un bouchon sur le quel étaient empilés des sous ( pièces de 5 centimes ). Avec son charme de petit restaurant de campagne, son jardin inspira Van Gogh pour son tableau « La Guinguette »  .Ce carrefour de la rue des Saules et de la rue Sainte Rustique a été immortalisé par le fils de Suzanne Valadon, Maurice Utrillo, peintre représentatif de l’école de Paris, il a peint de nombreux paysages urbains, essentiellement des vues du quartier Montmartre.montmartre 019

En arrivant place du Tertre, nous atteignons le sommet de la butte Montmartre, c’est le coeur du village d’autrefois avec ses petites maisons qui enserrent le terre-plein planté de grands arbres à l’ombre des quels il faisait bon vivre; au numéro 3 la première mairie dont Georges Clémenceau fut l’un des occupants, en 1920 au 19 bis Jules Depaquit y installe  le siège de la commune libre de Montmartre mais aujourd’hui cet immeuble abrite le syndicat d’initiative, l’ancienne mairie est devenue la maison des petits poulbots héritiers de ces images d’enfants popularisées au début du xxème siècle par le dessinateur Francisque Poulbot, cette atmosphère villageoise maintenant disparue est remplacée par une foule interlope qui sur le coup de midi s’installe aux terrasses des cafés puis se fait tirer le portrait par des  » artistes » qui proposent tableaux et caricatures.montmartre 022

Tout à côté de la place du Tertre s’élève l’église Saint Pierre de Montmartre c’est la deuxième plus vieille église de Paris, elle fut construite en 1134 à la demande du roi Louis le Gros. Au fil des siècles de nombreuses transformations seront effectuées, la dernière restauration démarre en 1900 et dure 5 ans. La façade actuelle date du 18ème siècle, les voûtes de la nef du 15ème siècle, la travée du choeur conserve les plus anciennes ogives de Paris datées de 1147. 27 vitraux modernes confectionnés en 1952 et 1953 par Max Ingrand, maître verrier sont offerts à l’église par un paroissien. En 1980 Tomaso Gismondi, un sculpteur italien offre 3 portails en bronze pour la façade de l’église, les 6 ventaux fondus à Rome furent bénis par le pape Jean-Paul II avant leur expédition à Paris.montmartre 026

La basilique du Sacré Coeur de style romano-bysantin est l’oeuvre de 3 architectes: Paul Abadie, Honoré Daumet et Emile Hirsch, son financement a été assuré par une souscription nationale à laquelle ont participé près de 10 millions de fidèles. La construction de l’église commencée en 1875 fut totalement achevée en 1914, la consécration ne pu se faire pour cause de guerre que le 16 octobre 1919. Construite sur les lieux mêmes d’où démarra la commune de Paris en mars 1871 et la répression sanglante des versaillais, la basilique fut associée à cet épisode et considérée comme le symbole du pouvoir bourgeois opprimant le peuple ouvrier et révolutionnaire, une église pour expier les crimes des communards, c’est une hypothèse qui n’a jamais été confirmée.montmartre 027

Le clos Montmartre fut crée en 1933 par la ville de Paris à la demande de la société  le Vieux Montmartre, 2.000 pieds furent plantés sur 0,15 hectare, il ne reste plu aujourd’hui que 1762 ceps, gamais, pinot noir et cépages de différentes régions. La présence de vignes sur la colline de Montmartre est connue depuis l’an 944, au 12ème siècle l’abbaye de Montmartre entretient un vignoble et au 16ème siècle c’est sur l’ensemble de la butte que l’on produit un petit vin consommé localement. En 1860 Montmartre est annexé à Paris, les vignes commencent à disparaitre pour laisser place aux constructions et sont devenues inexistantes en 1928.montmartre 029

De tous temps le bâtiment qui abrite aujourd’hui le « Lapin agile  » eut pour vocation d’accueillir une clientèle assez particulière, en 1860 c’est une auberge  » Au Rendez-vous des Voleurs  » qui en 1869 devient  » Le Cabaret des Assassins  » et a pour décor des portraits de meurtriers célèbres.  montmartre 030

En 1880, à la demande du propriétaire de l’époque, le caricaturiste André Gill peint une enseigne représentant un lapin qui s’échappe de la casserole où il était prévu de le faire cuire, le lapin à Gill devient vite  » au lapin agile « . Au début du 20ème siècle voyous et artistes fréquentent le cabaret jusqu’à ce que son propriétaire, Frédéric-Gérard se débarrasse de la pègre  pour en faire une institution culturelle qui reçoit des artistes et des hommes de lettres tels Roland Dorgeles, Max Jacob, Paul Fort,Guillaume Apollinaire; Picasso en 1905 peint  » Au Lapin Agile: Arlequin au Verre « .Après la 2ème guerre mondiale le cabaret fait connaitre de jeunes artistes comme Léo Ferré, Claude Nougarro.montmartre 031

Le château des brouillards tire son nom  des brumes matinales qui se formaient à cet endroit où des sources existaient. Au 18ème siècle les ruines d’un moulin occupaient ce terrain quand un avocat au parlement de Paris y fit construire une  » Folie « , au 19ème siècle  les communs du château se délabrèrent, la Folie se ruina, des rapins et des marginaux y bâtirent des cabanes, ce lieu devint  « Le Maquis de Montmartre » qui fut détruit au début du 20ème siècle, la Folie est miraculeusement sauvée par Victor Perrot qui la rachète et la restaure. En 1983 Claude Nougaro écrit une chanson: Allée des Brouillards et Roland Dorgeles en fait le titre d’un de ses ouvrages: Le Château des Brouillards.montmartre 033

Place Marcel Aymé une étrange statue semble sortir d’un mur, c’est l’oeuvre de Jean Marais sculpteur en hommage à l’auteur du « Passe Muraille », Marcel Aymé natif de l’Yonne qui passa une grande partie de sa vie rue Norvins à Montmartre où il situe plusieurs de ses romans; monsieur Dutilleul,employé de bureau dans un ministère habite Montmartre et découvre un jour qu’il peut traverser les murs, il utilise ce pouvoir pour commettre des vols, il s’enrichit et finit par se faire prendre, il est jeté en prison dont il s’évade. Amoureux d’une jeune femme rencontrée rue Lepic, il traverse les murs pour la retrouver chez le mari jaloux , mais un jour, perdant son don il reste figé dans une muraille rue Norvins. La statue a été inaugurée en 1989 en présence de Marcel Aymé.montmartre 034

Le Moulin de la Galette est le dernier en état de marche subsistant sur la butte Montmartre qui en a compté  jusqu’à 15, construit en 1622 il était nommé « le blute fin » et servait indifféremment  à broyer du blé, le plâtre et même le raisin. En 1870 son propriétaire, monsieur Debray  y ouvre une guinguette où l’on danse et où l’on peut se restaurer en dégustant un petit pain de seigle nommé galette, arrosé d ‘un verre de lait ou d’une rasade du petit vin produit sur la butte et voilà comment de « Blute Fin » ce moulin est devenu « De la Galette ». Restauré en 1978 le moulin ne tourne pas, c’est en 2001 que Lucien Poupeau et Marcel Charron lui redonnent vie en rénovant les ailes; de nombreux peintres le couchèrent sur leurs toiles, parmi les plus célèbres: Renoir,Van Gogh, Lautrec, Utrillo, Picasso…….

Advertisements

A propos francoisclaude

J'aime beaucoup voyager, en France comme à l'étranger et lors de ces déplacements, j'essaie de faire de bonnes photos et vidéos.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

15 commentaires pour MONTMARTRE PARIS QUE J’AIME

  1. vavadu92 dit :

    Coucou Claude
    Un très bel article..J’aime me balader dans ce quartier , toujours très animé..
    Un arrêt au marché Saint Pierre et hop retour dans ma banlieue 🙂
    Bon dimanche à toi ..Gros bisous et encore bravo pour toutes ses explications.

  2. kmaidy2 dit :

    bonsoir Claude,
    une vraie ascension comme tu l’écris, monter la butte, mais une promenade bien agreable …
    il y a une vingtaine d’années quand nous y avons été pour la dernière fois, nous avons fait le tour en petit train touristique jusqu’au « Lapin Agile » , avec un circuit commenté !
    Je ne pensais pas qu’il y avait jusqu’à quinze moulins sur la butte .
    Vous avez eu , une grande chance d’y habiter, toi et ta famille voilà pourquoi ton billet est aussi complet et aussi intéressant , j’ai appris beaucoup de choses en le lisant !
    Cet hiver, un dimanche matin, de visite à Montmartre, les soeurs ont demandé à mon petit fils s’il voulait servir la messe, il manquait un servant de messe, il en a été ravi bien entendu et ses parents très fiers !
    avec des bises, te souhaite bonne semaine !

  3. Bonjour Maïdy, ce quartier a bien changé depuis l’époque ou j’y habitai, tout les petits commerces de bouche ont disparu, remplacés par des boutiques de souvenirs souvent tenues par des étrangers venus d’Afrique. J’habitai au 66 du boulevard, sous les toits au 6ème étage sans ascenseur, vivait aussi dans cet immeuble Gustave Charpentier, l’auteur de « Louise » un opéra, c’était à l’époque un très vieux monsieur. Bonne semaine, bises.

  4. Fillette dit :

    Merci pour cette jolie promenade !

  5. Heureux d’avoir pu vous divertir, bonne journée.

  6. kmaidy2 dit :

    bonjour Claude,
    Un bon vin augmente en valeur au fil des années, mais toi, ne change rien, reste sympa et bon comme tu l’as toujours été avec nous !
    tchin tchin à l’occasion de ton anniversaire, je boirai un verre à ta santé !
    avec des bisessssssss !

    • Bonjour Maïdy, alors trinquons ensemble à l’occasion de mes 85 printemps avec un bon verre de gewurztraminer vendange tardive ( c’est mon préféré avec le foie gras ).A notre santé et à notre amitié. Merci d’avoir pensé à moi, plein de grosses bises.

  7. kmaidy2 dit :

    avec plaisir Claude,
    à tes 85 ans !
    tu penses bien que vava et moi ne t’oublions pas !
    avec 85 bises !

  8. vavadu92 dit :

    UN COUCOU DE L’APM OU JE TE DÉPOSE TON GOÛTER ..BISOUS

  9. C’est vraiment très gentil, j’avais justement une petite faim, merci beaucoup, gros bisous pour la peine!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s