LES EPAVES ( Anatole Le Braz )

Dans l’âpre souffle des hivers,                    Pareilles à des noyés hâves,                             Voici venir du fond des mers,                        Les tristes, les vieilles épaves…

Et c’était jadis des vaisseaux,                         Des vaisseaux bruns aux blanches voiles,    Que berçait l’infini des eaux                       Avec la chanson des étoiles.

 

C’était des bricks aux mâts hautains,          Aux flancs rebondis, comme l’Arche,              Et qui semblaient, dans les lointains,              Un peuple de clochers en marche.

L’Océan vaste, avec lenteur,                            Les promenait sur son épaule,                        Des soleils lourds de l’Equateur                       Aux frissonnantes nuits du pôle;

Et le soir, les marins assis,                              Balancés dans les vergues noires,                   Se racontaient de longs récits,                         Vieux refrains et vieilles histoires,

Et les mousses, rudes enfants                        Dans leur sommeil plein de chimères,          Rêvaient des retours triomphants                  Vers le Pays, où sont les Mères…

Anatole Le Braz a vu le jour le 2 avril 1859 dans les Côtes d’Armor à Saint Servais. Fils d’instituteur, c’est donc tout naturellement qu’il est amené à poursuive des études supérieures, il commence au lycée impérial de Saint Brieuc, puis il monte à Paris où il est répétiteur à Saint Louis et obtient la licence de lettres. A 27 ans il est professeur de lettres au lycée de Quimper, c’est là qu’il va laisser éclater sa vocation littéraire. En 1892, il publie  » La chanson de la Bretagne  » recueil  de poésies dont « Les épaves  » est un extrait. Anatole Le Braz est décédé le 20 mars 1926, il repose à Tréguier dans les Côtes d’Armor.

 

CLIQUER SUR LES PHOTOS POUR

AGRANDIR

 

 

 

 

Publicités

A propos francoisclaude

J'aime beaucoup voyager, en France comme à l'étranger et lors de ces déplacements, j'essaie de faire de bonnes photos et vidéos.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour LES EPAVES ( Anatole Le Braz )

  1. kmaidy dit :

    bonjour Claude,
    comme c’est triste ces épaves de bateaux !
    il en parle très bien Anatole le Braz .!
    tu as su nous en concocter un beau billet !
    ces restes de bateaux vont ils rester là ?
    bises !

    • Bonjour Maïdy,cela fait déjà de nombreuses années que ces vieilles carcasses sont là, elles se détériorent très lentement mais finiront par disparaitre, mais surement bien longtemps après moi !

  2. vavadu92 dit :

    Coucou Claude
    Joli billet avec de belles photos d’épaves bien rédiger comme d’habitude Bisous

  3. kmaidy dit :

    Est ce que tout va bien Claude ?
    bises et à bientôt !
    Blogmaymyo.wordpress.com

  4. kmaidy dit :

    j’ai lu avec plaisir tes petits mails Claude,
    par contre, pour mes réponses, j’ai l’impression qu’elles aboutissent dans ta corbeille !
    bises sous un soleil hot hot hot !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s